Consultations prébudgétaires du budget 2022-2023 du gouvernement du Québec : Terrebonne présente ses demandes

Les enjeux auxquels nous faisons face en matière de mobilité, de logement, de développement économique et social requièrent le soutien du gouvernement du Québec. C’est donc dire qu’un soutien important sera nécessaire notamment pour les installations desservant les citoyens. Les investissements viendront soutenir la volonté municipale d’entretenir une communauté solide et active qui a tout à sa portée pour s’épanouir à son plein potentiel.

Mathieu Traversy, maire de Terrebonne

D’ici 2036, la population de la municipalité devrait poursuivre sa croissance démographique de façon importante. En prévision de cette forte croissance, la Ville devra planifier le développement de plusieurs infrastructures au cours des prochaines années.

Terrebonne cible plusieurs projets jugés prioritaires pour atteindre ses objectifs, notamment en matière de transport sur le territoire et d’infrastructures.

1. Dossiers en transport

Afin d’améliorer la mobilité sur le territoire du sud de Lanaudière, la Ville de Terrebonne invite le gouvernement du Québec à participer au Forum sur la mobilité organisé par les MRC Les Moulins et L’Assomption d’ici l’été prochain.

« La saturation de l’axe autoroutier 640-40 et la sous-capacité du réseau de transport collectif sont des freins au développement économique de notre territoire et une entrave à la qualité de vie de la population. L’objectif de ce forum est de trouver des solutions qui permettront d’améliorer la situation qui perdurera si rien n’est fait  », a expliqué le maire.

Par ailleurs, la Ville demande à Québec de poursuivre son soutien au développement du transport collectif dans le Grand Montréal et aussi de soutenir financièrement davantage les initiatives municipales d’électrification des transports.

2. Places en CPE

La Ville de Terrebonne accueille sur son territoire près de 33 000 familles et elle tient à s’assurer que la population reçoive les services de proximité nécessaires à ses besoins. La Ville demande donc au gouvernement du Québec d’octroyer des places supplémentaires de CPE et de garderies pour son territoire et d’assouplir les règles afin de permettre aux projets de se concrétiser plus aisément.

3. Le Centre aquatique du pôle de La Croisée

Terrebonne demande à Québec de bonifier l’enveloppe dédiée au Programme d’aide financière aux infrastructures récréatives et sportives et d’accorder une subvention de 10 M$ pour ce projet dans le secteur Lachenaie.

4. Les Pôles sociaux 

Pour atteindre son ratio de 20 unités de logements sociaux et abordables pour 1 000 ménages, la Ville demande au gouvernement provincial, notamment par le biais du programme AccèsLogis, une contribution substantielle et équitable pour permettre la construction, d’ici 2023, des pôles sociaux sur son territoire.

5. Les Legs du 350e anniversaire

La Ville demande à Québec de contribuer au financement de legs à l’occasion du 350e anniversaire de la municipalité en 2023.

6. Autres demandes

Aux prises avec des enjeux similaires concernant l’avenir d’un terrain de golf localisé sur leur territoire respectif, Terrebonne, Mascouche et Candiac se sont unies afin de demander au gouvernement du Québec une réforme de la Loi sur l’expropriation pour que le calcul des indemnités versées aux propriétaires soit basé sur la juste valeur marchande. Cette réforme législative permettrait aux municipalités de mieux encadrer et revaloriser ces espaces verts.

Terrebonne demande aussi au gouvernement du Québec de prévoir l’analyse et un mécanisme de compensation financière pour les municipalités en lien avec leurs obligations découlant du projet de loi 40 adopté en 2020. Avec cette adoption, un centre de service scolaire peut désormais requérir qu’une municipalité soit tenue de lui céder à titre gratuit un immeuble pour permettre la construction ou l’agrandissement d’une école ou d’un centre. Pour la Ville de Terrebonne, c’est plus de 40 M$ qui seront affectés à l’achat de terrains scolaires.

Finalement, la Ville demande au gouvernement de poursuivre, de concert avec le monde municipal, les efforts afin d’évaluer la diversification des sources de revenus des municipalités. L’objectif étant de contrer la dépendance des Villes à l’impôt foncier.

Tous les mémoires déposés dans le cadre des consultations prébudgétaires du budget 2022-2023 du gouvernement du Québec peuvent être consultés en ligne.

Partager