Sondage léger sur la mobilité : un constat clair et des pistes de solution au sein de la population moulinoise

> Consultez le rapport du sondage

Des déplacements largement dominés par la voiture

Sans surprise, 97 % des ménages disposent d’au moins une voiture (59 % en possèdent deux ou plus), alors que l’auto solo demeure le moyen de transport le plus largement utilisé (80 %). Le covoiturage suit avec 12 %.

Confirmant les données de la dernière enquête origine-destination réalisée en 2018 par le ministère des Transports, à peine 6 % des citoyens de la région utilisent régulièrement le transport en commun (autobus, train), soit au moins une fois par semaine. Si on s’en tient à une utilisation quotidienne, il s’agit d’à peine 3 % des citoyens qui en font usage. Le train de Mascouche ne correspond qu’à 1 %, illustrant un grave problème de popularité pour ce moyen de transport. Le niveau de satisfaction à l’égard du service offert est relativement bas, à 54 %, ce qui traduit la faible attractivité du transport collectif tel qu’il est actuellement organisé.

La congestion routière au coeur des préoccupations

Le maire Mathieu Traversy a initié le forum sur la mobilité dans l’est de la couronne nord avec son homologue de Repentigny, Nicolas Dufour, appuyé par les MRC Les Moulins et de l’Assomption, notamment parce que les problèmes de congestion routière ont été souvent évoqués par les électeurs lors de la dernière campagne électorale. Les résultats du sondage confirment cette perception, alors que le transport et la mobilité se situent au deuxième rang des priorités municipales pour la population, après les travaux publics (égout, aqueduc et entretien routier). De plus, près de 4 répondants sur 5 (79 %) considèrent que la congestion routière vers Montréal est un problème important. Une proportion identique juge que les problèmes de congestion routière se sont aggravés au cours des 10 dernières années.

Priorité au transport en commun comme solution

Si l’automobile demeure le principal moyen de déplacement, les répondants estiment néanmoins que la solution repose sur une amélioration majeure des systèmes et réseaux de transport collectif. Le prolongement du projet de REM de l’Est dans la région est retenu par plus des deux tiers des répondants. Cette solution est suivie de près par d’autres propositions comme l’augmentation de l’offre de transport en commun vers Montréal et à l’intérieur de la région, l’ajout d’une voie réservée pour autobus vers Montréal, et l’amélioration du réseau routier et autoroutier.

Ces suggestions citoyennes confirment que la population est disposée à prendre le virage du transport collectif dans la mesure où le service offert répond aux attentes : « Il est fondamental d’offrir un service rapide, fiable, efficace et confortable. Le transport collectif doit représenter une véritable concurrence à la voiture et même, pour certaines destinations, une alternative de qualité supérieure. Il nous faut prendre collectivement et rapidement ce virage vers l’amélioration de nos infrastructures et systèmes de transport  », s’est exprimé le maire Mathieu Traversy.

En marge du forum, le ministre des Transports François Bonnardel a d’ailleurs fait des annonces majeures, soit :

« Nos citoyens méritent une offre de transport structurant et des solutions aux problèmes de congestion routière. Je me réjouis des annonces qui vont dans le même sens que les suggestions de la population. Ces projets s’ajoutent à d’autres travaux annoncés, tels que l’élargissement de la route 337 et le viaduc de l’échangeur Urbanova  », de conclure le maire.

 

Crédit photo : Stéphane Deschamps

Partager