Terrebonne se dotera d’une présidence d’assemblée

Terrebonne devient la septième grande ville québécoise à se doter d’une présidence d’assemblée.

En effet, un tel fonctionnement existait déjà dans d’autres grandes villes au Québec comme Montréal et Laval. Toutefois, pour que Terrebonne puisse se doter d’une présidence, une modification au décret constitutif de la Ville de Terrebonne était nécessaire, soit le document qui a officialisé la création de la municipalité à la suite des fusions de 2001.

À la demande de la Ville, le député de Masson, monsieur Mathieu Lemay, avait accepté de parrainer le projet de loi de la municipalité demandant ce changement. Le député l’avait déposé auprès de la Direction des affaires juridiques et législatives de l’Assemblée nationale du Québec, le 3 mars dernier. La Commission de l’aménagement du territoire a ensuite procédé à son étude détaillée, le jeudi 9 juin, et déposé son rapport pour adoption qui a eu lieu la journée même.

« Je tiens à remercier Mathieu Lemay de sa collaboration dans ce dossier qui était primordiale pour concrétiser la vision que nous avons de la gouvernance et de la démocratie  », a expliqué le maire de Terrebonne, monsieur Mathieu Traversy.

Le mandat du président d’assemblée sera de maintenir l’ordre et le décorum pendant les séances, d’appeler les points à l’ordre du jour, de diriger les délibérations lors de l’étude de chaque point à l’ordre du jour et de gérer les périodes des questions des personnes présentes dans la salle. Il pourra aussi diriger toute communication vers le membre du conseil ou l’employé municipal présent concerné par celle-ci.

Ainsi, le président d’assemblée sera le seul à accorder un droit de parole lors des séances du conseil.

Un premier pas

Rappelons que la Ville avait franchi un premier pas, en novembre dernier, alors que le doyen des élus, le conseiller municipal du District 10 – Centre-ville, Robert Morin, a été nommé modérateur de ces séances. Ce dernier dirige actuellement les discussions des travaux du conseil municipal et facilite les échanges avec les citoyens.