Terrebonne devient membre de l’association internationale des maires francophones

« La vision de l’AIMF est simple : regrouper les maires convaincus qu’en changeant la ville, le monde pourra changer. Terrebonne veut faire partie de ce changement. En adhérant à l’AIMF, nous pourrons nous positionner sur les enjeux mondiaux comme la protection de l’environnement et le développement durable. Nous en subissons ici aussi, à Terrebonne, les impacts et nous voulons faire partie de la solution », a expliqué le maire, monsieur Mathieu Traversy, qui se trouvait à Abidjan.

En devenant membre, Terrebonne joint les rangs de Paris, de Strasbourg, de Genève, de Bruxelles et, plus près de nous de Montréal, de Québec et de Repentigny.

COP des Villes

En marge de son congrès, l’Association a tenu la première Conférences des Parties « COP des Villes  » les 1er et 2 juillet, toujours à Abidjan.

Cet événement visait à faire entendre la voix des villes dans la lutte contre les changements climatiques et la protection de l’environnement. En couplant le Congrès des Maires à la COP des Villes, la rencontre d’Abidjan 2022 a été un moment fort de visibilité et d’échange avec l’ensemble des acteurs et réseaux engagés sur les questions environnementales. Une centaine de maires étaient présents.

« Nous avons demandé haut et fort aux différents gouvernements d’États de réinvestir publiquement dans la lutte aux changements climatiques, en donnant plus de moyens aux instances locales pour y parvenir. Les Villes sont des acteurs indispensables dans ce combat », a mentionné monsieur Mathieu Traversy.

Cette première édition avait lieu en amont de la Conférence de Charm el-Cheikh de 2022 sur les changements climatiques, dite la COP 27, chapeautée par l’Organisation des Nations unies. Réunissant les pays signataires de la Convention-cadre des Nations unies sur les changements climatiques, elle se tiendra en Égypte, du 7 au 18 novembre prochain.