Déversements planifiés d’eaux usées dans les rivières Mascouche et des Mille Îles : la ville demande la collaboration des citoyens

La Ville de Terrebonne devra procéder à des déversements planifiés d’eaux usées dans les rivières Mascouche et des Mille Îles en raison des travaux d’entretien et de réparation prévus aux stations de pompage Comtois et Moody.

Ces déversements s’effectueront dans le respect de toutes les lois applicables. Ils sont nécessaires pour assurer la sécurité des travailleurs durant les travaux d’entretien et de réparation en question.

Ces opérations sont prévues de 8 h à 17 h, le lundi 20 mars.

Aucune incidence sur l’eau potable

Ces opérations n’auront aucun impact sur la qualité de l’eau du robinet. En effet, le point de rejet étant situé en aval de la prise d’eau de la Régie d’aqueduc intermunicipale des Moulins, l’eau sera potable. Elle pourra donc être consommée sans danger pendant et après les travaux.

Collaboration des citoyens

La Ville demande la collaboration des gens qui résident dans le secteur desservi par la station de pompage pour réduire la quantité d’eau déversée dans les égouts entre 8 h et 17 h, et ce, durant la journée de déversement mentionnée précédemment. Les citoyens concernés recevront une lettre à cet effet.

Plus les gens diminueront leur consommation d’eau pendant les opérations de déversement, autant dans les zones résidentielles et commerciales qu’industrielles, plus la quantité d’eaux usées déversées dans les rivières et l’environnement sera moindre. Ainsi, il est recommandé d’éviter les activités qui augmentent les rejets dans le réseau d’égout, comme :

Mesures d’atténuation

Le volume du déversement planifié peut varier de 500 à 1 500 m3. La Ville déploiera des camions-aspirateurs afin de limiter le plus possible la quantité d’eau déversée dans la rivière. Ces véhicules pomperont les eaux usées aux postes et les transporteront vers un lieu autorisé.

Afin de réduire la quantité d’eaux rejetées sans traitement, la Ville s’est aussi engagée, avec l’accord du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs à mettre en place diverses mesures d’atténuation :