La Ville de Terrebonne nomme la passerelle Aimé-Despatie et illumine le barrage des Moulins

Le lundi 20 novembre 2023, la Ville de Terrebonne a officialisé le nouveau toponyme pour la passerelle du barrage des Moulins et a dévoilé le dernier legs de son 350e anniversaire, soit la mise en lumière du barrage.

« Nous sommes fiers d’annoncer que la passerelle portera désormais le nom de passerelle Aimé-Despatie. Monsieur Despatie a été un grand ambassadeur pour la Ville de Terrebonne, notamment en créant l’un des plus importants hebdos locaux indépendants au Québec, La Revue de Terrebonne, en 1959. Par ce geste, nous souhaitons faire rayonner la mémoire d’un homme remarquable et impliqué dans sa communauté », s’est exprimé le maire Mathieu Traversy, devant famille et amis de M. Despatie.

Par la suite, des centaines de personnes réunies ont pu découvrir, en primeur, l’illumination du barrage des Moulins. Inspiré par le rythme de la rivière et le mouvement perpétuel de la chute d’eau, il s’agit d’expérience inédite. Intégrant les dernières technologies en matière d’éclairage, le barrage évoluera au gré des saisons et des événements, mais sera également interactif avec les usagers sur la passerelle Aimé-Despatie grâce à des capteurs de mouvement. Cette nouvelle installation ludique fera redécouvrir les textures de l’eau et en fera voir de toutes les couleurs.

Simultanément à la démonstration exclusive de la mise en lumière du barrage, la musique du groupe Les Cowboys Fringants résonnait. « Karl Tremblay a marqué de nombreuses générations et nous a fait connaître une Fête nationale historique à l’occasion de notre 350e anniversaire. Nous avons profité de l’événement pour saluer l’homme et son œuvre », a ajouté le maire.

La mise en lumière du barrage des Moulins s’est faite en collaboration avec la Direction générale des barrages du ministère de l’Environnement, de la Lutte contre les changements climatiques, de la Faune et des Parcs, ainsi que du ministère de la Culture et des Communications.

À propos d’Aimé Despatie

Natif de Terrebonne, Aimé Despatie fut journaliste, éditeur, historien autodidacte et écrivain entre les années 1950 et 1990, grand défenseur du patrimoine local ainsi que de la culture, et intervenant engagé dans la communauté terrebonnienne. Il a fondé le journal « Le courrier de Terrebonne » dès 1946 ainsi que « La Revue de Terrebonne » en 1959, en plus d’être membre fondateur de plusieurs organismes, dont la Caisse populaire (1950), la Chambre de commerce des jeunes (1950), la bibliothèque municipale (1965), le Club optimiste (1967) et la Société d’histoire de Terrebonne (1975). Monsieur Despatie a également été un acteur important dans la classification du site de l’Île-des-Moulins par le ministère de la Culture et un ardent défenseur du patrimoine local.        

Sur la photo, de gauche à droite : Lucie Lecours, députée de Les Plaines, Gilles Bordonado, François-René Despatie-L’Écuyer, Marie-France Despatis, Mathieu Traversy, maire de Terrebonne, Marc Lincourt, Claude Martel ainsi que l’arrière-petit-fils d’Aimé Despatie.